La fille du capitaine

"La fille du capitaine", Diane Rousseau

"La fille du capitaine" - technique mixte sur bois 25cm - 300 €

 

L'imagination, cela se travaille ; j'en parle très souvent, et rien de mieux que d'être pleinement incarné(e) dans son quotidien pour en cueillir chaque petit morceau. Pas devant un ordinateur, pas en regardant le plafond et encore moins en se creusant la tête mais en vivant, simplement !


Il y a quelques semaines j'ai fait des courses dans un grand centre commercial. Le magasin proposait un bric-à-brac de toutes sortes d'objets pour quelques euros. Et comme j'adore fouiller et gratter dans les boites (sans doute un vestige de l'enfance quand je grattais dans ma boite de Légo pour chercher des pièces de telle ou telle taille) j'ai fouillé dans le bric-à-brac du magasin. J'y ai trouvé des planches à découper rondes. Il me les fallait, je le savais.

 

fille_capitaine_1S'en est suivi une sorte de monologue intérieur :

- On dirait des hublots c'est rigolo !

- Mais pour faire quoi ?

- J'sais pas, comme dans un sous-marin ou un avion... quelque chose d'imaginaire et d'amusant à la fois.

- Du Steampunk peut-être ?

- Bonne idée ! Un tableau rond comme le hublot du sous-marin du Capitaine Némo !

 

L'idée était lancée et je l'ai laissée résonner en moi pour voir ce qu'elle me procurait émotionnellement. Et là, j'étais déjà partie loin dans l'euphorie créative ! Le concept me faisait vibrer, il me fallait l'exploiter et le développer d'avantage.

 

fille_capitaine_3En ce moment, à l'atelier, je fais travailler mes élèves sur du papier mâché. Je leur en fais souvent faire à la colle à papier mais cette fois j'ai préféré leur faire tester la farine (moins mauvaise à manipuler pour les petites mains).

Depuis le temps que je vois les enfants faire du papier mâché, que je les aide à consolider leurs armatures et que je les conseille dans l'élaboration de leurs créations j'ai eu envie de me lancer. J'avais encore à l'esprit mon idée du Capitaine Némo... et comme il me restait de la colle à la farine le lien fut vite fait. Je devais faire un tentacule de poulpe que j'accrocherai sur mon tableau ! C'était original, amusant et décalé. Le coté récup et "fait-main" me plaisait ; c'est ce que j'aime dans le Steampunk : l'originalité et la folie créative ! Et faire "du tout" avec "du rien" c'est un peu mon truc. 😉

 

fille_capitaine_2

 

A ce stade je ne savais pas du tout comment je fixerai le tentacule. Cela s'est imposé logiquement par la suite et je remercie mon Chéri d'avoir assurer le côté technique. Le tentacule est solidement fixé, vous pourrez le constater sur la vidéo ci-dessous.

Cette oeuvre ne sera sans doute pas au goût de tout le monde mais il est temps, je crois, pour moi d'oser affirmer mon côté décalé, original et un peu fou...

La suite de cette aventure "julesvérienne" prochainement avec les trois autres pièces de ma série "Jules Vernes story" que je créé en secret. 😉

 

 

 

"La fille du capitaine", Diane Rousseau

 

"La fille du capitaine", Diane Rousseau

12 Commentaires

  1. c’est très beau et original!

    Répondre
    • Merci beaucoup Corie pour ton message. 😉

      Répondre
  2. Il le faut : je laisse ici quelques mots pour te dire à quel point cette oeuvre, ce projet réjouissent et contentent mon esprit, mes yeux et encore plus beau l’enfant qui est en moi !
    C’est une forme de ravissement et de jubilation que tu déclenches .
    Tu nourris cette joie que je recherche dans chaque detail de la vie.
    Merci pour ce voyage drôle, inventif, ludique, poétique, tendre, et fou fou fou
    J’en redemande

    Répondre
    • Tu vois, le Petit Prince n’a pas de souci à se faire : je suis une grande personne qui enferme des calamars dans des hublots, tout n’est donc pas perdu. 🙂 Merci pour tes encouragements Isa. Bises

      Répondre
  3. Rien de tel que l’affirmation de soi !
    (Qu’est-ce qu’il m’a fait rêver à moi aussi ce capitaine Némo )
    Bravo Diane !

    Répondre
  4. …J’en perds mes mots !
    Décidément Diane, tu sembles avoir les clefs vers tout chemin et toute source, c’est magique !
    Je sais, je sais, ce n’est pas de la magie mais ton « savoir être » ^^…
    Bravo pour cette richesse, cette fraîcheur
    -cette qualité de réalisation aussi-,
    et Merci pour ce partage d’émotions, première clef, premier ressort de ce qui t’anime.

    « A Jules Vernes Story », hâte de voir la suite ! ^^

    Répondre
    • Merci Marlène pour ton message. Tu me combles. 🙂

      Répondre
  5. L’oeuvre finale ne sera peut être pas du goût de tout le monde, mais le processus de création est tout simplement irrésistible, jubilatoire, et rend cette œuvre »belle » quelque soient nos goûts. Merci de nous faire partager votre cheminement d’artiste, car c’est aussi grâce à cela qu’on apprécie votre art.

    Répondre
    • Bonsoir Katia. Un grand merci pour ce partage de votre ressenti et vos encouragements. 🙂

      Répondre
  6. Coucou, et bien en tout cas c’est de mon goût ! C’est très jolie et l’idée de la tentacule accrochée au-dessus du tableau, qui fait un rappel sur celles que vous avez peint, est très original et ça égaye plus le tableau je trouve. Ça lui donne un petit 3D.
    Bravos en tout cas. Je vais partager votre oeuvre sur ma page FB parce que je pense que ça mérite d’être vu. En tout cas, je partage ce que j’aime.

    Répondre
    • Merci pour ces encouragements Sabrina. 😉

      Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *