Peindre d’après des visions…

Aujourd’hui je vais vous partager la manière particulière qu’a l’inspiration de venir à ma rencontre.

C’est toujours quand je m’y attends le moins et quand je fais tout autre chose que de l’art !

Je peux touiller la soupe, passer l’aspirateur ou conduire ma voiture… mais le plus généralement cela vient quand je suis… dans la salle de bain !

Je pense que Dame Inspiration adore les moments où mon mental se met en pause, que je suis paisible et pleinement centrée dans ce que je fais. Et la salle de bain est un endroit magique pour qui adore les crèmes, les parfums et les produits de beauté… comme moi ! ^^

L’inspiration m’interpelle donc par des visions furtives qui viennent d’un coup, sans prévenir ! PAF ! Je les appelle des flashs ! Je vois une image nette et précise sur mon écran intérieur et il me faut l’esquisser sommairement avant qu’elle ne s’évanouisse.

La toile sur laquelle je travaille actuellement porte le titre de « Sphères célestes ». Son ébauche a pris forme sur le tableau Véléda de la cuisine, après que j’ai quitté la salle-de-bain en courant, drapée dans une serviette de toilette ! Un flash visuel se saisit au vol ; les rebonds n’existent pas ! Heureusement que j’ai toujours de quoi dessiner à portée de main !

   

Une fois le flash envolé, vient le temps du mûrissement au cours duquel je parfais mon esquisse (sur mon carnet de croquis). Je réfléchis au format de ma toile et au modèle. Quand on peint des visages réalistes on est toujours confronté au choix du modèle.

   

Puis je reporte mon esquisse sur ma toile et s’en suit une nouvelle période de mûrissement. Ce n’est pas un temps de réflexion mais plutôt un temps de connexion. J’attends que les couleurs viennent dans ma tête ! Je laisse venir les éléments naturellement et sans effort. Tout doit être fluide, je ne travaille pas dans la bataille et l’acharnement mental qui limite et épuise. C’est en fait un peu comme si j’attendais l’information transmise par d’autres sphères, justement !

Dans cette toile il est question de bulles de couleurs (les couleurs énergétiques). Pour le personnage, c’est mon Cher et Tendre qui ma photographiée… de face et la tête en bas… une épreuve mouvementée dont mes cervicales ne gardent pas un bon souvenir…

Evidemment vu que j’en ai plus qu’assez que l’on me reconnaisse sur mes tableaux je dois modifier l’architecture du visage, raboter les maxillaires, revoir les yeux, la bouche… pour cela je m’aide d’un autre modèle (beaucoup plus idéal que ma trombine) : une des Barbie de ma fille ! Il va bien falloir que je me résigne un jour à chercher le Graal, soit des modèles féminins adéquats !

   

L’image ci-dessous est un aperçu du tableau en cours de réalisation. Il s’agit de la sous-couche à l’acrylique. A l’heure actuelle il a complètement changé (le visage comme les couleurs) et je suis passée à l’huile. Le travail est lent mais abouti. 😉

   

4 Commentaires

  1. Bel article Diane ! Ah le mystère de la création !
    Parfois l’inspiration me vient quand je suis entourée de beaucoup de monde, je n’écoute plus alors ce qu’il se dit et culpabilise d’ailleurs beaucoup , hi hi. Mais j’adore quand tous ces flashs t’assaillent et t’emportent dans un autre monde !

    Répondre
    • Ha ha ! ^^ En effet Ysa, entourée cela doit être plus difficile à gérer ! Mais j’imagine que si tu sors un petit carnet et un crayon tes amis comprendront que tu es en pleine création… Et c’est toujours très plaisant de voir un artiste à l’oeuvre !

      Un autre monde, oui voilà ! Pure déconnexion de la réalité terrestre ! 🙂

      Répondre
  2. Je suis troublée => C’est fou ! Cette image je savais qu’elle naîtrait un jour de ta main 😉
    Comme dirait Barbie à sa cop’s : « connectées » 😉 !!!
    Je ne peux m’empêcher de songer à « la nuit étoilée de Van Gogh  » et à ces si chers mangas, sans oublier les enluminures caroligiennes 🙂
    7 sphères, 7 niveaux d’élévation !
    Que de belles et riches résurgences spirituelles et artistiques 😉 !
    Couleur, mouvement , élévation, intensité du regard forment un cocktail idéal pour obtenir une toile forte, prenante.
    Je devine déjà tout le travail minutieux des zones du fond, associant papiers collés et infimes tracés de contours.
    Bref , je suis emballée 😀

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *