Une rentrée dynamique…

Un mois sans vous donner de nouvelles... ma rentrée est ensoleillée et particulièrement remuante ! Du coup le blog passe en dernier dans l'ordre de mes priorités.

 

Tous les parents savent combien toute rentrée scolaire débute avec un nouveau rythme à prendre pour chacun, et ma famille n'échappe pas à la règle. Cette rentrée est d'autant plus particulière puisqu'elle nous lance tous dans le bain de la réforme des rythmes scolaires. Que l'on soit pour ou contre, le truc est là et on ne peut pas faire comme si on ne l'avait pas vu ! Du coup les fameuses NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) font partie à présent de ma vie et de mon emploi du temps d'artiste-plasticienne intervenante extérieure. Ma commune a décidé que les enfants ne seraient pas otages de la réforme et a donc mis les bouchées doubles pour faire quelque chose pour eux. Nous sommes nombreux à soutenir l'idée et à vouloir faire en sorte que nos enfants ne fassent pas d'inutiles heures de garderie.  Aussi ce sont à de vrais ateliers que les enfants des deux écoles (maternelle et élémentaire) participent. Sports d'équipe, danse, éveil corporel, écriture de livre, jardinage bio, création de contes, jeux de société et arts-plastiques.

 

Je suis donc en charge des ateliers d'arts-plastiques les mardi et vendredi, durant 1H30. J'ai 17 enfants par groupe. La préparation des ateliers en amont est importante... la préparation de la salle et du matériel aussi... et je ne vous parle pas du rangement ! Après deux semaines d'ateliers seulement, les enfants sont contents... d'ailleurs beaucoup d'autres attendent le prochain trimestre pour pouvoir venir créer avec moi. Cela me fait très plaisir !

   

Mes propres ateliers pour enfants ne sont pas en reste. Ils démarrent la semaine prochaine et sont complets. Vous allez sans doute vous dire : "Mais quand va-t-elle trouver le temps de peindre ? "

 

Quand on veut vraiment faire quelque chose on se donne toujours les moyens de le faire. 🙂 Vous savez, il y a toutes sortes d'artistes : les compulsifs qui peignent comme on respire, les cycliques qui peignent jours et nuits durant six mois et se régénèrent sans peindre les six autres mois, les appliqués qui peignent peu et lentement mais tiennent la distance sur l'année... Je fais partie du groupe des "transmetteurs", ceux qui peignent mais qui ne peuvent pas faire que cela sous peine de voir leur art étouffer.

 

J'en profite pour vous annoncer le bal des Salons d'Automne collectifs auxquels je participe dès la fin du mois. (Liste ici). Et je ne vous cache pas mon désir de ralentir la cadence et de mettre un grand nombre d'expositions en stand-bye car je commence à être fatiguée de toute l'organisation en amont, de l'énergie, du temps, de la distance et de la présence que cela demande. Je trouve cela déplaisant de "produire" des toiles à la chaine pour répondre aux invitations... de devoir donner des titres hasardeux à mes toiles afin de remplir une notice ! Je ne me sens plus à ma place, moi qui prône la simplicité volontaire et la qualité plutôt que la quantité. Je me refuse à la course au toujours plus dans tous les domaines de ma vie. Il est temps de faire uniquement ce qui m'élève l'esprit et non ce qui me tient enchainée dans l'illusion...

 

Je publierai un autre billet dans quelques jours. J'ai une nouvelle série à vous montrer...

 

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *