La chamane

Huile sur toile 24 × 34 cm
Août 2014
200 €

 
chamane, portrait, femme, huile, alla prima, spiritualité, chamanisme, diane rousseau, aeternalis
 

Description : Voici la cinquième pièce de ma série "Aeternalis" (je vous renvoie à la première toile pour l'explication de ma démarche).

 

Cette toile est ma préférée de la série et celle qui répond le plus à l'idée que je me fais de l'inachevé. J'ai su retenir ma main (et surtout mon mental ! ) pour ne pas trop en dire.

 

De prime abord il ne s'agit que de quelques traits de pinceaux à l'huile diluée, lorsque soudain, un personnage s'invite sur ma toile ! Je me retrouve alors face à Stéphania, l'héroïne du roman fantastique "Origine" écrit par mon ami Deïmian (et que je vous recommande vivement si vous aimez la SF et le suspens ! ). Alors je me laisse inspirée par ce que je ressens de cette héroïne. Je la visualise à un moment de son histoire et lui donne corps à ma façon. L'expérience est des plus intéressantes et je compte la réitérer avec d'autres créations inspirées du livre de Deïmian.

 

Ci-dessous, quelques étapes du travail...

 



 

Aetern’ Alice

Huile sur toile 24 × 34 cm
Août 2014
200 €

 
Aetern'Alice, Diane Rousseau, Aeternalis, portrait, peinture, Alice au pays des Merveilles, huile, alla prima

 

Description : Voici la quatrième pièce de ma série "Aeternalis" (je vous renvoie à la première toile pour l'explication de ma démarche).

 

Pareillement aux oeuvres précédentes de cette série, l'idée de départ est toujours un visage esquissé rapidement sur la toile sans but précis. Pour ce faire, je dois être dans un état d'esprit assez particulier : je me laisse porter et je n'attends rien. J'avoue que c'est un exercice vraiment difficile pour une personne très structurée, ordonnée et appliquée comme moi. Cependant j'ai décidé d'expérimenter autre chose par le biais de mon art ; c'est cela aussi être un artiste : se mettre en danger pour progresser dans son évolution personnelle.

 
Aetern'Alice, esquisse
 

Je me laisse guider par les coloris que je ressens. Cette fille sera blonde et jeune. Je me mets en garde : attention de ne pas tomber dans le mielleux qui caractérise la peinture de jeune fille ! La touche ne doit pas être trop aboutie ! Moins douce ! Plus forte ! Plus forte !!! C'est difficile ! Je mise sur le regard : il doit  être appuyé, déterminé ; la force de volonté n'attend pas le nombre des années ! Je parle à ma toile : "Qui es-tu jeune Aeternalis ? " C'est alors que le jeu de mot nait : Aetern' Alice... Toi l'éternelle Alice, que chacun porte en lui... ce petit trésor de magie et d'enfance enfouie... cette passion dévorante, cette curiosité... font d'un rêve un lapin que l'on doit attraper...

Et toi ? Où est ton lapin blanc ?

 

Aetern'Alice, Diane Rousseau, Aeternalis, portrait, peinture, Alice au pays des Merveilles, huile, alla prima
 

Tsunokakushi

Huile sur toile 24 × 34 cm
Août 2014
200 €

 
Tsunokakushi, Diane Rousseau, Aeternalis, portrait, peinture, mariée japonaise, huile, alla prima

 

Description : Voici la troisième pièce de ma série "Aeternalis" (je vous renvoie à la première toile pour l'explication de ma démarche).

 

Le point de départ est un simple visage. Je jette l'esquisse rapidement sur la toile à l'huile diluée d'essence. Peu à peu les éléments se transforment. La présence de la fleur m'insupporte. Je crois que j'ai tellement peint de filles avec des fleurs que j'ai épuisé toute envie d'en peindre à nouveau. Je suis simplement passée à autre chose...

 
Tsunokakushi, esquisse
 

A ce stade je ne sais pas ce que sera le tableau et je trouve cela fascinant ! Je me laisse carrément porter par la peinture ! Les traits du visage changent ; j'ai envie de les rendre plus "asiatiques". Il me faut peindre vite, dans le frais ; mon symbolisme de l'éternité est à ce prix. La chevelure devient noire... je coiffe mon héroïne au pinceau... puis la décoiffe à l'essence... Finalement, je veux du blanc... là... puis là ! Un geste du pinceau plus furtif comme l'envolée d'un oiseau. Oh mais oui, je viens de peindre une mariée japonaise ! Comment s'appelle cette coiffe blanche déjà ? Tsunokakushi... c'est ainsi qu'on la nomme...

 

Tsunokakushi, Diane Rousseau, Aeternalis, portrait, peinture, mariée japonaise, huile, alla prima
 

Présence Christique

Huile sur toile 24 × 34 cm
Juillet 2014
200 €

 
Présence Christique, Diane Rousseau, Aeternalis, portrait, peinture, spiritualité, huile, alla prima

 

Description : Voici la deuxième pièce de ma série "Aeternalis" (je vous renvoie à la première toile pour l'explication de ma démarche).

 

C'est là que l'on voit qu'une peinture jetée sur la toile sonde parfois l'insondable et expose ce que l'on n'aurait pas osé exprimer si on s'était muré(e) dans notre prison mentale. Si, "au commencement était le verbe", mon verbe à moi est LACHER ! Car c'est vraiment ce que j'ai fait pour cette peinture !

 

Au départ il y avait l'idée d'un demi visage cadré en bas de la toile, l'accent devant être mis uniquement sur les yeux (les fenêtres de l'âme). Je ne sais pas pourquoi ce visage androgyne (pour moi c'est un homme, mais d'autres y voient une femme) s'est retrouvé couronné d'épines ! J'ai ensuite collé des esquisses de tableaux de nus féminins (réalisés il y a quelques années) dans le fond ; je les ai retravaillées en technique mixte. Le titre "Présence Christique" m'est alors venu subitement à l'esprit. De prime abord j'ai trouvé cela plutôt paradoxal d'unir une symbolique christique et des nus féminins. Pourtant cette idée m'a intensément parlé. Cette toile est pour moi une ode à la féminité et à la Déesse Mère.

 

...Prends soin de ton corps, sans idolâtrie, mais avec un profond respect. Sois pour lui un Sauveur en pensées et en actions et il te portera loin...(pensée du jour)

 
Présence Christique, Diane Rousseau, Aeternalis, portrait, peinture, spiritualité, huile, alla prima
 

Songe

Huile sur toile 24 × 34 cm
Juillet 2014
200 €

 
Songe, Diane Rousseau, Aeternalis, portrait, femme, peinture, huile, alla prima

 

 

Description : Ce tableau est le premier d'une série intitulée "Aeternalis" (éternel en latin). Contrairement à mes autres réalisations, cette série n'est pas pensée, elle surgit d'elle même sur la toile. Et si je la ressens éternelle c'est parce que chacune des toiles de cette série doit être inachevée !

 

Je pense (et c'est mon avis) que l'exercice le plus difficile en peinture n'est pas d'avoir de la technique et de se laisser maitriser (manipuler ! ) par elle. La technique s'apprend. Elle n'est que du temps et de l'entrainement. L'exercice le plus difficile en peinture est de doser la technique et d'oser la faire taire pour mieux la faire parler ! Il est également difficile de s'arrêter à temps entre deux étapes et de suspendre le temps sur la toile (comme le ferait peut-être Lamartine)... C'est ce "non fini" qui insuffle pour moi la vie à une oeuvre alors que quand tout est achevé, l'oeuvre se meurt dans son inertie.

 

Mes "Aeternalis" sont au nombre de six. Leur palette est volontairement épurée, réduite à l'essentiel. Certaines (alla prima) sont plus fluides que d'autres qui se sont brisées en route à force de trop de mental, de trop de peinture... Toutes sont nées d'elle-mêmes sans le support (voire l'handicap ! ) de la réflexion. Les six seront exposées au Salon du Petit Format de Mennecy (91) du 11 au 19 octobre prochain.