Rayonne de joie dans ton atelier !

Aujourd'hui je vais te parler d'énergie positive, de joie, de bonne humeur... tu sais... ce que tu ressens quand tu fais la fête dans ton atelier tout(e) seul(e) dans ta tête ! (Oui, je te tutoie à présent car si tu me lis c'est que tu es en résonance avec ce que je partage habituellement - peintures, écrits, vidéos - sinon tu passerais ton chemin). 😉

 

 

Il y a deux types d'artistes :

 

- celui qui donne corps à son art dans une certaine forme de mélancolie, de détresse intérieure,

- celui qui s'exprime uniquement dans la joie et qui n'arrive pas à créer quand rien ne va.

 

Etant passée par les étapes du deuil durant de longs mois, puis par une remise en questions et un nettoyage énergétique qui m'ont complètement vidée, je peux te dire que créer dans la tristesse intérieure demande énormément d'énergie. Inversement, créer dans la joie est beaucoup plus fluide et facile.

A l'origine, la joie n'est pas une quête, elle est notre façon d'être ! Regarde les très jeunes enfants ; ils sont naturellement heureux. Ce sont les expériences qu'ils vivent et qui s'impriment en eux qui les sculptent en fruits de tristesse... ou en blocs de marbre... Nous pouvons donc, après un travail sur soi, revenir à notre état de joie naturel. Cela peut être long, c'est vrai... mais cela vient surtout de toi ! Si tu te complais dans une tristesse permanente parce qu'il est gravé dans ton inconscient que sans elle tu es perdu(e) (après tout, depuis le temps, elle t'est familière ta mélancolie), tu auras un plus long travail à faire que celui qui décide que sa tristesse ne lui appartient plus.

 

Où te situes-tu ?

 

Peu importe ton parcours de vie (ton milieu social, tes activités...), si tu ne te poses jamais de questions sur toi-même, retourne à la case départ et recommence la partie ! Te questionner, prendre le temps de faire le point sur toi, sur ta vie, c'est comme enchainer les six pour sortir tous tes chevaux de l'écurie. Tu avanceras plus vite ! Faire le premier pas vers le mieux-être c'est s'autoriser à guérir.

Rayonne de joie, article Diane Rousseau

 

Une histoire de vol d'énergie

 

Je ne vais pas te parler métaphysique et éveil de conscience de l'humanité. - Pas aujourd'hui, du moins... ^^ - Je vais faire simple. Tu as sans doute dans ton entourage une personne ou une situation qui t'insupporte au point de te mettre en rogne et, au bout du compte, de te fatiguer. Bingo ! Tu viens de te faire pomper ton énergie et le pire c'est qu'en te laissant faire tu y as consenti ! Je te vois venir... Tu vas me dire : "Ah mais si tu crois que c'est facile ! Je ne peux pas faire autrement !" Et évidemment je vais te répondre : "Et pourquoi pas ? Qui t'en empêche ? Tu risques la guillotine ? La chaise électrique ?" Amer, tu rétorqueras que ma réponse est facile... sans voir combien la tienne est puérile...


Non non je n'y vais pas fort ! Tu es en train de me dire que tu donnes le pouvoir de te contrôler à un tiers (ou à une situation) et tu voudrais que j'en pense le plus grand bien ? Allons allons, je vais finir par t'offrir l'intégrale de Pokemon si tu ne fais pas l'effort de comprendre que LE POUVOIR EST EN TOI !

 

Diagnostic :

 

Que tu sois furax (l'abruti qui a reculé dans ton pare-chocs, les folkloriques élections présidentielles, une nouvelle loi à la con du gouverne-ment, etc...) ou triste comme un blobfish il est en ton pouvoir de faire PIVOTER le curseur de ton moral.

 

 

Deux modes de pensée s'offrent alors à toi :

 

- soit tu considères (comme la majorité des gens) que c'est l'évènement heureux qui est seul responsable de ton sourire... et là tu traques le moindre étourdissement proposé par la société de consommation ou tu te perds dans une addiction... bref tu oublies tes misères grâce à des subterfuges extérieurs,

- soit tu comprends que c'est parce que tu fais l'effort de sourire que viennent à toi les évènements heureux (loi de résonance) ... et là tu entends presque une musique céleste... ça y est, la voie de la Sagesse s'ouvre devant toi !

 

Tu veux mon avis ? Si tu es maître de ta vie (punaise mais réagis ! C'est TA vie, quoi ! ) tu ne te mets pas en mode "par défaut" (comme tous les Moldus), tu écoutes en toi et tu agis... car c'est ainsi que nait la magie (l'âme-agit). 😉

 

Et moi, je fais quoi pour rayonner ?

 

Attention mort d'un mythe : non, moi, Diane Rousseau, je ne suis pas née végétarienne, nimbée d'une auréole, avec un crayon en argent dans la main et un sourire extatique sur les lèvres ! J'ai été jugée à la mesure de mes jugements et me suis pris la monnaie de ma pièce ! Tout cela fut un terreau fertile pour développer ma Conscience et évoluer dans la meilleure voie possible pour moi (et je n'ai pas fini d'apprendre ! ).

En tant qu'artiste et thérapeute (je ne suis pas encore art-thérapeute mais j'officie souvent comme tel dans mes ateliers) ma sensibilité est exacerbée et j'entre en résonance avec de nombreuses autres sensibilités : celles des humains bien-sûr mais aussi celles des animaux et de notre planète Terre. Du coup je suis mal à l'aise dans une énergie qui ne convient pas à mon hyper-sensibilité alors j'ai appris à me créer une sorte d'imperméable énergétique sur lequel faire glisser les malheurs de Sophie et consorts. Car avoir de la compassion et guider l'autre ne veut pas dire porter son fardeau à sa place.

Comme toi, il y a des trucs qui m'énervent. Et quand ils se présentent j'analyse la situation et ma façon d'y répondre. La colère est saine et ne doit pas être refoulée mais évacuée puis transcendée. Il ne faut pas chercher à l'entretenir mais transmuter l'énergie qu'elle porte en quelques choses de bénéfique pour soi.

Exemple personnel : Je déteste plus que tout compta et paperasse et l'exercice peut parfois se transformer en véritable prise de tête. Alors plutôt que de nourrir ma colère je vais faire quelque chose que j'aime... comme chanter, pour remonter le curseur de mon "moralomètre". ("Libérééée, délivrééée"...) 😀

La positivité est une habitude à prendre. Notre cerveau fonctionne comme un ordinateur que l'on peut programmer et déprogrammer à force d'actions répétées.

 

Mes petites astuces au quotidien pour garder le moral au beau fixe :

 

  • Le karaoke : C'est mon violon d'Ingres ! Le chant allège la vie et augmente la joie ! Je chante depuis l'enfance (sans cours et sans aucune technique) et j'adore chanter à plusieurs en créant des harmonies vocales. J'ai un compte VIP sur l'application karaoke pour smartphones Sing. Si tu veux, tu peux écouter mes interprétations voire même me rejoindre pour chanter avec moi si toi aussi tu adores pousser la chansonnette. Le chant est ma thérapie. Et je dois t'avouer que quand j'étais gamine je rêvais d'être chanteuse de génériques de dessins animés... ^^

pensée du jour, citation, diane rousseau, esprit, régression

 

  • La méditation : Je médite cinq à six fois par semaine, de 10 à 45 minutes selon le temps dont je dispose. (Durant la méditation, 45 minutes sont comme 10 minutes car la notion de temps n'existe plus). Méditer permet de prendre du recul et de recharger nos batteries au quotidien.

 

  • Le fitness : Depuis bientôt un an, je pratique 1H30 d'abdo-fessiers par semaine (trois fois trente minutes) sur une application Smartphone en ligne (Fizz Up). Ce procédé me convient bien puisque je peux faire mon sport à 6H30 du matin. Je me suis sincèrement gainée et je peux te dire que quand tu sens la brulure abdominale tu fais le vide dans ta tête ! Par contre j'écoute mon corps et si je suis malade (migraine) je ne m'oblige à rien.

 

  • La danse contemporaine : Je n'ai jamais dansé de ma vie pourtant cette année j'ai décidé de tenter l'expérience. Les débuts ont été difficiles mais c'était sans compter sur ma ténacité de pitt-bull ! Et dans moins d'un mois : spectacle sous les projecteurs dans le magnifique théâtre de Fontainebleau !

 

  • La sophrologie : Testée en janvier, j'ai vite été conquise ! C'est comme-ci tu te soignais par la douceur et la bienveillance envers ton corps.

 

  • La cuisine créative : Il faut que ce soit amusant, végétal et réfléchi sinon ça me gonfle ! Rien de plus rasoir pour moi que faire des confitures...

 

Tout cela me procure au quotidien beaucoup d'énergie et un moral au beau fixe, ce qui m'est essentiel pour :

 

  • animer des ateliers pour enfants,
  • guider autrui et l'aider à panser ses plaies de l'esprit,
  • diffuser une bonne énergie dans mes peintures.

 

Et toi ? Que fais-tu pour avoir le coeur en fête ? Partage ci-dessous... je brûle de le savoir. 🙂

 

 

8 Commentaires

  1. Allez, je m’y colle ici… 😉

    Tout d’abord, par rapport à la « catégorie d’artiste », je ne serais pas aussi tranchée même si je comprends le message derrière cette vision… Il arrive que la joie, le bien-être ou la sérénité soit en confrontation ou en dialogue avec la mélancolie, l’angoisse ou la tristesse… Il arrive que l’on crée dans cette fusion chaotique d’émotions et de sentiments contradictoires… Peut-être même qu’il s’agit là du contexte de création le plus courant. Il arrive aussi (comme chez Beethoven que j’aime bien citer ici 😉 ) que l’accessibilité à la joie passe par la souffrance (un peu dans l’esprit d’un enfantement)…

    Je ne pense pas que ce soit « créer dans la tristesse » qui puise notre énergie, mais la tristesse elle-même. Souvent la création est au contraire le ressort qui nous permet de sortir de cette tristesse. La création naît alors de cette nécessité à transcender le côté obscure…

    Créer dans la joie est une toute autre démarche (si l’on veut opposer ces deux cas de figures) qui demande en amont une combinaison d’éléments propre à chacun j’imagine… Par exemple, être disponible (en temps et en esprit), ne pas être fatigué(e), avoir fait le plein d’énergies diverses (promenade dans la nature, méditation, sport…), être en joie, être amoureux, s’être gorgé d’informations stimulantes (avoir vu des expositions, lu, vu des films…), etc.

    Pour avoir le cœur en fête, j’essaie d’apprécier tous les stimulants ce que j’ai à proximité (et qu’on oublie facilement justement parce que c’est sous nos yeux): le contact avec les animaux, les plantes, l’air… Le thé avec le petit gâteau qui l’accompagne, le persil du jardin que j’ajoute dans l’assiette à la tomate du jardin… La musique que j’aime mais aussi le silence ou les bruits porteurs d’éveil ou de bien-être (comme le chant des crapauds)… Tout ce que je puise à droite, à gauche en images et en mots et qui m’émerveille (par exemple ces jours-ci ce sont des apnéistes en eaux glacées qui ont retenu mon attention me faisant m’intéresser de plus près aux phénomènes de respiration, la relaxation, la faune sous-marine, les limites du corps humain et la force de l’esprit, l’importance du sourire, etc…).

    Ce qui me met en joie c’est l’émerveillement autant face à des choses extraordinaires que des petits riens du quotidien… Cela passe par l’attention de soi pour les autres et l’attention à l’attention que les autres nous portent… 🙂

    Répondre
    • Merci pour ton partage Delphine qui illustre bien la richesse et le bonheur de la création dans la joie. Et moi aussi j’adore le chant des crapauds. 😀

      Répondre
  2. Je suis entièrement d’accord avec le fait que c’est à chacun de décider l’humeur qu’il veut avoir. Et aussi dans le fait que les petits bonheurs au quotidiens (s’amuser avec la nourriture par exemple) sont très bénéfiques. Je dis souvent que le dessin est ma méditation 😉

    Répondre
    • Merci Elize de nous partager ton goût des petits bonheurs à l’atelier et ta façon d’expérimenter la méditation. 😉

      Répondre
  3. bonjour Diane heureuse de voir la continuité de ton cheminement artistique ! pour ma part cela fais 3 ans que je ne vais pas bien et pour remédier au grand stress dont je ne soupçonnais même pas l’existence (boule au ventre, migraine et tension) la liste de mes activités ont un peu changé et heureusement que je peux évacuer dans ces dernières sinon dépression en vue !! notre hypersensibilité nous joue parfois des tours donc je me suis mis aussi au chant j’adore! j’ai opté pour la photo car étant mal dans ma tête l’inspiration en peinture a été bloqué (plus envie..)la marche athlétique très bon remède aussi et toujours dans l’associatif ah j’ai failli oublier mes petites abeilles et bien sur un rebond salvateur : un projet de vie en route ! tu vois Diane tes conseils positifs je continue à les lire !

    Répondre
    • Bonjour ma Chère Sylvie ! 😀 Je suis ravie de te lire ! Et oui, chacun à notre tour nous traversons des épreuves qui nous fragilisent un temps et peuvent nous mettre à terre… pour mieux nous permettre de rebondir ! Cette faculté se développe et tu trouves en toi les justes moyens pour le faire à travers ce qui te nourrit. Alors bravo car tu refais doucement tes bonnes énergies. Temps et acceptation sont nos meilleurs alliés. Je te félicite pour ton nouveau projet. Au plaisir de te revoir au détour d’une expo dans l’Essonne. Bisous et merci pour ton soutien. <3

      Répondre
  4. Ma chère Diane, quel bel article.
    Alors, j’étais plutôt négative…. mais j’ai voulu sortir de se cercle vicieux ( je me rappel quelques uns de tes mp sur fb pour me secouer !!!)à croire qu’ils ont fait leur chemin… puisque maintenant je peux dire J’AI LE COEUR EN FETE !!!! Positive attitude, le ici et maintenant,sont des choses importantes pour moi aujourd’hui…. et là je me suis mise à pratiquer le réveil de bonne heure, pour me consacrer une heure de temps pour moi seule, avec méditation, yoga, silence, lecture, écriture etc….. et quel bien fait comme tu dis de méditer…. merci à toi pour ta bienveillance…

    Répondre
  5. du temps pour soi, être bienveillant avec soi-même… pas si facile que çà, certains jours plus difficiles que d’autres… perso, un hammam avec rituel de soins régulièrement, musique « wellness » avec moments de calme pour méditer, lecture, photo, bricolage… et même les confitures (avec des mélanges que certains jugent parfois « trop originaux »):-)

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *