Le turban vert

 

Technique mixte sur toile 50x60 cm

Septembre 2012

 
 
  Diane Rousseau, le turban vert
 
 
 

Il y a quelques mois, du fait de mes examens, j'avais mis de côté ma série sur les turbans pour aborder un travail plus tranquille.

À présent que mes études sont terminées, j'ai repris ma série des Turbans et je vais l'explorer jusqu'à la fin de l'année. Elle sera clôturée par une expo personnelle à Paris ; je vous en reparlerai...

Je vais donc vous faire manger du turban à toutes les sauces et vous en verrez de toutes les couleurs ! Des petits, des moyens et des grands ! [-ิ_•ิ]

Petit rappel de ma démarche

Pourquoi le thème du turban ? Car c'est un thème récurrent et très ancien qui a jalonné l'histoire de l'art et se perpétue encore à l'heure actuelle.

Mon but étant cependant de ne pas faire d'études de drapés (vues et revues des milliers de fois) mais de suggérer l'idée de turban par la plasticité technique. Bien-sûr l'ensemble ne doit pas être que plastique (sinon c'est trop évident à mon goût), du coup les personnages doivent être réalistes.

Des turbans prétextes à la rencontre entre abstrait et figuratif, en somme.

Après Le turban bleu et Le turban rose, voici venir Le turban vert !

Sur mes nouvelles productions vous verrez que j'ose des clins d'oeil aux turbans de l'histoire de l'art. Ici je me suis laissée inspirée par celui de "La femme au turban" de Tamara de Lempicka (artiste de l'épôque art décor dont j'apprécie l'oeuvre).

J'ai trouvé ma muse, pour cette toile, en la personne de la ravissante Susan Coffey - thanks you very much for your agreement, Susan ! (◕‿-) -

... et je me suis lâchée !

Cette oeuvre raconte vraiment qui je suis ; elle a quelque chose de très théâtral, de romanesque et d'héroïque (un véritable turban de mousquetaire ! ) sur un fond psychédélique à la Matrix (aaah mon goût pour l'infiniment grand et l'infiniment petit...)

Une multitude d'éléments cohabitent dans un ensemble de matières à regarder du bout des doigts ! L'avantage des techniques mixtes est qu'elles se contemplent aussi par le toucher.

En résumé, vous l'aurez compris, je me suis bien amusée ! Et vous verrez, en découvrant mon turban rouge prochainement, que je ne compte pas en rester là. ^^

 
 
Le turban vert
technique mixte sur toile 50x60

14 Commentaires

  1. YES ! ça faisait un moment que je la gettais cette miss!
    Tu te rappelles Diane ces bonbons qui pétillaient sous la langue ?
    je ressens la même sensation exquise en la contemplant, elle est fraîche, envoûtante, délicieuse, elle quelle chevelure !
    De la superbe esquisse de ton carnet à croquis (que j’admire) à la toile, elle n’a rien perdu de sa grâce.
    Tu as su t’approprier le turban « référent », parsemer la toile d’une multitude d’accents tactiles et visuels.
    Alors oui , pour ma part je veux bien « en manger » encore et encore de « ta cuisine », et même « saucer » !
    Bisous

    Répondre
  2. Merci Isa pour ton enthousiasme ! 😀 Je fais des tableaux en braille à lire des yeux et c’est vraiment bon de se sentir plasticienne ! C’est comme avoir accès à la 3D en plus de la peinture. Mais je prêche une convertie. 😉

    Bisous (^3^)

    Répondre
  3. PPPfiou!!!! 🙂 🙂 J’ai bien fait d’attendre en piaffant d’impatience, ce nouveau turban est splendide! 🙂 Je suis une amoureuse des verts et de toutes les teintes qu’ils peuvent prendre (Mon aspiration NATURE ;)), et là je suis servie! Tout y est, le relief, la profondeur du regard, le labyrinthe à l’arrière, on croit se perdre en forêt en admirant ton oeuvre. Un grand bravo Dianounette !:)

    Répondre
  4. Aaah merci ma petite Marion, je suis contente qu’il te plaise. Je ne suis pas très à l’aise avec le vert ; c’est un vrai défi pour moi à chaque fois (mes teintes favorites sont les bleu, violet et rose). Un vert mal maîtrisé, selon moi, peut devenir criard du coup il faut ruser. 😉

    Répondre
  5. Désolé mais le vert m’est plus ou moins invisible…

    Par contre, un turban rouge ? Chez toi aussi, un mouvement révolutionnaire ?

    Répondre
  6. JP => Aaah mais oui tu es daltonien ! 🙂 Du coup tu en deviens visionnaire car tu vois mon turban gris avant même que je ne l’ai réalisé ! ^^

    Révolutionnaire moi ? Pas vraiment. La révolution est figée dans la dualité et ne crée pas l’harmonie. Elle est dépassée. Autres temps, autres moeurs. Pour moi le rouge symbolise plutôt l’ancrage (chakra racine) et la planète Mars. 😉

    Répondre
  7. J’adore tes verts! Une belle odeur de foret dans ce tableau, ça donne envie d’aller respirer la nature!

    Répondre
  8. Bonjour Diane,

    Il y a près de 3 ans, j’avais découvert ton site via l’atelier magique. A l’époque, j’étais sous le charme du pastel sec et je t’avais demandé conseil parce que je trouvais que tes portraits étaient d’une manignifique puissance et sensualité. Tu as ensuite bifurquée vers les techniques mixtes et j’étais (oserais-je l’avouer? mais oui soyons honnête) toute « dépitée »… Bien sûr, je comprenais (d’un point de vue intellectuel, à l’époque) tes arguments (respecter ce que l’on aime, accepter sa différence et la vivre, etc.). Depuis lors, j’ai régulièrement visité ton site, admirant le chantier que patiemment tu construisais avec beaucoup d’amour et d’enthousiasme, il faut le dire. Et voilà, voilà le tableau qui m’a vraiment touchée… ce turban vert… Là, je comprends, je vois, je sens qui tu es. Et c’est vraiment très beau. Sincèrement, je suis heureuse de ton épanouissement!!! Il se ressent et je crois que c’est cela être peintre.

    Pour ma part, j’ai bifurqué vers la peinture à l’huile et plongé à corps perdu dans les oeuvres de nos ancêtres. A chaque plongeon, je me sens revivre. C’est comme si je rapportais un nouveau coquillage, un trésor. C’était en réalité toujours ce que j’avais voulu faire et un beau jour, j’ai osé lâcher prise. Et, Source de Vie, quel bonheur! J’entrevois mes futurs tableaux, mais rien ne presse, juste sentir, sentir vivre cette force sublime qui traverse les siècles, se glisse à l’intérieur de mes pinceaux, pour danser sur la toile…

    Sincère belle continuation, Diane, :°))
    Valérie

    Répondre
  9. Bonjour Valérie et un grand merci pour ce commentaire sincère et émouvant. 🙂

    Et oui, elles sont nombreuses ces personnes qui ont été déstabilisées par mon changement de style. J’aurais changé de sexe, cela n’aurait pas été pire ! ^^ Mais je suis persuadée que l’être humain a vraiment besoin de cela pour évoluer : se laisser bousculer par l’autre afin de comprendre qu’il doit se bousculer lui-même pour pouvoir avancer.

    Ton témoignage en est la preuve. Tu n’as pas pris le même chemin que moi mais tu as su bifurquer, plonger (pour te citer) et refaire surface riche d’autres choses… Car danser sur sa toile nécessite un enchaînement de mouvements et non une posture statique.

    Belle aventure créative à toi aussi Valérie ! 😀

    Répondre
  10. Joli tableau, j’aime beaucoup. En plus le vert ou le bleu pour moi sont les couleurs de l’harmonie (nature/océan/ciel). Ca ne peut que me plaîre:))

    BBDR

    Répondre
  11. J’aime votre enthousiasme et je respecte votre travail, mais sincèrement, je n’ai pas su apprécier vos toiles qui m’évoquent bizarrement les œuvres de Gustav Klimt. Comme un écho…c’est très con ce que j’écris, d’ailleurs j’vais l’effacer et moi avec.

    Répondre
  12. Bonjour Grincheux,

    Votre gomme n’efface rien ! Changez-en ! (humour ^^)

    Je n’ai aucun problème avec le fait que l’on n’apprécie pas mon travail… cela ne m’empêche pas de dormir ni de continuer à faire ce que j’ai envie de faire. 😉 Il en faut pour tous les goûts et c’est très bien ainsi.

    Si vous voyez du Klimt dans mes peintures, c’est votre avis et il vous regarde vous. D’autres y voient d’avantage du Mucha, d’autres encore m’ont dit que je faisais les cheveux comme Botticelli ! Maintenant quand on connait vraiment l’Oeuvre d’un artiste phare tel Klimt on ne peut trouver que des clins d’oeil dans le travail de ceux qui l’affectionnent et non des rappels systématiques.

    Sinon, à titre personnel maintenant, je vous remercie pour l’énergie que vous venez de me donner par ce message. J’ai une véritable fascination pour les gens qui ont la chance d’avoir du temps à perdre car, lorsque l’on n’apprécie pas quelque chose, vouloir lui donner de son précieux temps est une véritable preuve d’attention ! ^^

    Bien à vous Grincheux, 🙂

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *