Le turban rouge

 

Technique mixte sur toile 50x60 cm

Septembre 2012

Disponible

 

 
Le turban rouge, Diane Rousseau, portrait, femme, vitrail, technique mixte, peinture, acrylique, collage
 
 

 

Un portrait passionné et dynamique, à l'ambiance théâtrale, cosmique, combatif... aux couleurs de Mars, la planète rouge et le dieu de la guerre.

 

 
 
Le turban rouge, detail - Diane Rousseau

11 Commentaires

  1. Un regard magnifique, un de mes préférés!

    Répondre
  2. Il est magnifique ce tableau: l’un de mes préférés.
    Le regard est si profond , grave, il y a quelque chose d’envoûtant à le fixer un certain temps…
    Belle découverte que le travail d’Audrey .
    Bises

    Répondre
  3. Merci les filles. 🙂 C’est vrai que j’aime les regards puissants, déterminés, combatifs. La mélancolie ce ne sera vraisemblablement jamais mon truc. 😉

    Répondre
  4. Un petit passage éclair…

    Je note une profondeur (dans le sens « perspective » particulière dans ce tableau.
    L’arrière plan est conçu comme une « tapisserie » avec ses motifs et malgré tout, c’est tout sauf un « plan ». Avec le concours noir et l’ombre sombre côté droit (à l’écran), ça m’a rappelé Munch, et là c’est un sacré compliment que je te fais Diane ! 😉

    Répondre
  5. très beau, il rend super bien en situation 😉

    Répondre
  6. Merci Olivier. 🙂

    Cocco => Je suis contente que tu aies été sensible aux différents plans de l’arrière-plan car, en effet, il y en a. (Il y en avait déjà sur Le turban vert). 😉 Maintenant si pour toi, ta comparaison avec Munch est un compliment alors je le prends comme tel et t’en remercie, Delphine. 🙂 (Même si le graphisme et la touche de l’oeuvre de Munch ne me parlent pas trop). Pourtant il me semble qu’il utilisait pas mal les fuyantes pour donner de la profondeur à ses arrières plans, ce que je ne fais pas. 😉

    Répondre
    • … Pas toujours ; je pensais à certains portraits comme « La Madone », par exemple…

      Oui, c’est vraiment un compliment de ma part car je considère Munch comme un Grand peintre. On peut trouver dans son oeuvre d’une grande puissance émotionnelle les ambrions de plusieurs mouvements ou tendances… Cependant, je comprends qu’on puisse être réticente… Je serais peut-être complètement passée à côté de ce peintre si je n’avais pas eu la chance de découvrir une grande partie de son oeuvre au Musée Munch en Norvège. Une vraie claque pour la « gamine » que j’étais !

      Je corrige au passage une faute dans mon dernier message. Je me demande ce qui m’a fait écrire « concours » au lieu de « contour »…

      Répondre
  7. superbe! un regard et une expression magnifiques! troublants…
    Sophie

    Répondre
  8. Merci Sophie. 🙂

    A noter : suite à un message reçu sur mon Livre d’or — merci à mon gentil Bruno (◕‿-) — c’est vrai que le rouge de ce turban est atténué. Pour la simple raison que je considère que l’emploi du rouge vif sur une grande surface de toile serait beaucoup trop agressif et ne conviendrait pas à ma quête de recherche d’harmonie dans la subtilité. Ainsi, j’ai une très nette préférence pour les rouges qui se taisent un peu et ne prennent pas toute la place ! 😉

    Pour moi, toutes les couleurs sont merveilleuses (même les couleurs qui n’en sont pas vraiment comme le noir et le blanc). C’est la façon de les doser, de les harmoniser, de les saturer qui importe. 🙂

    Répondre
  9. Il y a une évolution dans ta manière de dessiner et de peindre qui fait plaisir à voir et qui nous promet de belles choses à venir. Merci beaucoup pour cet art que tu magnifies!

    Répondre
  10. Ribeirao => C’est vraiment très gentil ! J’essaie de m’améliorer chaque fois d’avantage. Michel Ange n’a pas peint fait la chapelle Sixtine tout de suite… Il me reste encore beaucoup de choses à apprendre et d’étapes à gravir sur ma route 😉

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *