Head in the clouds 1

Acrylique sur toile 20×50 cm
Mars 2014
250 €

La tête dans les nuages 1, Diane Rousseau, peinture, acrylique, ciel, art visionnaire, symbolisme, cosmique, imaginaire

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Description : Voici la première toile d'une série de tableaux qui porteront tous le même titre : "La tête dans les nuages". Je pense qu'il est parfois inutile de donner un titre à une oeuvre si cela ne lui apporte rien de plus. Je reviendrai peut-être sur ma décision plus tard mais pour le moment je ne me bloque pas avec cela et y vais à grand renfort de "numéro" comme je le fais souvent... Je peindrais de l'abstrait je serais sûrement une adepte du "Sans titre n° X" dont les organisateurs de salons artistiques ne sont guère friands. 😉

 

Durant mon enfance, j'ai toujours été une petite fille le nez en l'air que l'on contraignait à redescendre sur terre... souvent "dans la lune" ou "dans les nuages"... Et puis il y a aussi cette attrait que j'éprouve pour les cheveux longs chez la femme comme chez l'homme... Je prends, d'ailleurs, toujours beaucoup de plaisir à peindre les cheveux.

 

L'idée a donc germé je ne sais comment et tout cela s'est mélangé créant ainsi une nouvelle harmonie entre le figuratif du portrait, le cheveux présent par son absence (le vide n'existe pas dans la nature), le ciel et l'abstraction du fond.

Je développe donc ces nouvelles pistes picturales dans mon travail actuellement et je me laisse même surprendre.

Les photos qui me servent de base pour le travail des ciels ont été réalisées par mon ami Bruno... Avant de partir il m'a confié ses albums. C'est un peu un hommage que je lui rends. Je pense qu'il aurait été ravi de cette combinaison entre nos deux univers...


La tête dans les nuages 1, Diane Rousseau, peinture, acrylique, ciel, art visionnaire, symbolisme, cosmique, imaginaire
La tête dans les nuages 1, Diane Rousseau, peinture, acrylique, portrait, ciel, art visionnaire, symbolisme, cosmique, imaginaire

4 Commentaires

  1. C’est drôle, avant de lire ton article, Diane, j’ai pensé : – je l’aurais plutôt appelée (la peinture) « les nuages dans la tête »… J’aime bien l’idée que la tête puisse être habitée (un souvenir des « infâmes araignées » de Baudelaire ?)…

    Ta réflexion sur les titres m’a fait sourire…

    J’ai toujours aimé donner des titres mais bizarrement, lorsque j’ai commencé ma série de peintures sur une silhouette (motif) de chat momifié comme prétexte à frôler l’abstrait (justement…), je les ai appelées « chat momifié n°1 », « chat momifié n°2″…, « chat momifié n°92 », etc. Je suppose que pour moi, il ne s’agissait que « d’une » oeuvre…

    En fait les titres sont aussi importants, et d’une certaine façon « existants », dans leur absence, leur minimalisme ou leur qualité numérique, que dans la forme poétique, figurative, narrative ou philosophique qu’on leur donne, n’en déplaise à certains… 😉

    Répondre
    • A trop avoir la tête dans les nuages on a des nuages dans la tête ! ^^ Tu as raison : pour l’artiste le titre est aussi important par son absence, sa forme ou sa présence… pour le public je pense que c’est un peu plus difficile : on ne retient souvent de Kandinsky que ses « Improvisations » et « Compositions ». 😉

      Répondre
  2. Une jolie petite toile, dont j’ai eu le privilège de voir les 1ers pas !
    En la regardant, j’éprouve physiquement la sensation d’une respiration profonde.
    Je t’ai parlé d’envol, de légèreté, comme un nouvel élan…
    J’aime lire tout cela dans la clarté transparente et lumineuse de ce regard grand ouvert sur l’avenir.
    Cheveux et nuages se mêlent, la réalité et le rêve ne font plus qu’un et c’est si bien ainsi ! 🙂
    Voilà, rester quelques secondes à se plonger dans ta toile, m’a mis en apesanteur, il est temps à présent pour moi de revenir sur Terre.
    J’attends avec joie la prochaine « Head in the clouds » pour prochain décollage.
    Bises

    Répondre
    • C’est gentil tout plein ! Merci Isa ! 😉 Attache ta ceinture je vous emmènerai bientôt par delà les nuages. 😉 Bisous

      Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *