Etre un artiste bienveillant

Une nouvelle vidéo vient de voir le jour sur ma chaine Youtube : artyVIE (à laquelle vous pouvez vous abonner si vous le souhaitez). 😉  

Dans ce nouvel opus (à la fois pétillant et dynamique... vous me connaissez ! ^^) je parle de la nécessité d'être bienveillant avec nos confrères artistes et je pose un regard Conscient, à ma façon, sur des petites questions que l'on se pose parfois lorsque l'on doute de soi et de son travail.

Je vais tâcher de créer une vidéo par mois. C'est beaucoup de travail, d'énergie et de temps... et je fais vraiment avec les moyens du bord. Mais si nous attendons d'être au top pour faire les choses les ferons-nous ? Pas sûr ! "Le fait est mieux que le parfait.". 😉

Des questions ? Des suggestions ? Envie que je développe un sujet particulier ? Hop, hop, hop, direction les commentaires juste en dessous de ce message. 😉

 

 

Rayonne de joie dans ton atelier !

Aujourd'hui je vais te parler d'énergie positive, de joie, de bonne humeur... tu sais... ce que tu ressens quand tu fais la fête dans ton atelier tout(e) seul(e) dans ta tête ! (Oui, je te tutoie à présent car si tu me lis c'est que tu es en résonance avec ce que je partage habituellement - peintures, écrits, vidéos - sinon tu passerais ton chemin). 😉

 

 

Il y a deux types d'artistes :

 

- celui qui donne corps à son art dans une certaine forme de mélancolie, de détresse intérieure,

- celui qui s'exprime uniquement dans la joie et qui n'arrive pas à créer quand rien ne va.

 

Etant passée par les étapes du deuil durant de longs mois, puis par une remise en questions et un nettoyage énergétique qui m'ont complètement vidée, je peux te dire que créer dans la tristesse intérieure demande énormément d'énergie. Inversement, créer dans la joie est beaucoup plus fluide et facile.

A l'origine, la joie n'est pas une quête, elle est notre façon d'être ! Regarde les très jeunes enfants ; ils sont naturellement heureux. Ce sont les expériences qu'ils vivent et qui s'impriment en eux qui les sculptent en fruits de tristesse... ou en blocs de marbre... Nous pouvons donc, après un travail sur soi, revenir à notre état de joie naturel. Cela peut être long, c'est vrai... mais cela vient surtout de toi ! Si tu te complais dans une tristesse permanente parce qu'il est gravé dans ton inconscient que sans elle tu es perdu(e) (après tout, depuis le temps, elle t'est familière ta mélancolie), tu auras un plus long travail à faire que celui qui décide que sa tristesse ne lui appartient plus.

 

Où te situes-tu ?

 

Peu importe ton parcours de vie (ton milieu social, tes activités...), si tu ne te poses jamais de questions sur toi-même, retourne à la case départ et recommence la partie ! Te questionner, prendre le temps de faire le point sur toi, sur ta vie, c'est comme enchainer les six pour sortir tous tes chevaux de l'écurie. Tu avanceras plus vite ! Faire le premier pas vers le mieux-être c'est s'autoriser à guérir.

Rayonne de joie, article Diane Rousseau

 

Une histoire de vol d'énergie

 

Je ne vais pas te parler métaphysique et éveil de conscience de l'humanité. - Pas aujourd'hui, du moins... ^^ - Je vais faire simple. Tu as sans doute dans ton entourage une personne ou une situation qui t'insupporte au point de te mettre en rogne et, au bout du compte, de te fatiguer. Bingo ! Tu viens de te faire pomper ton énergie et le pire c'est qu'en te laissant faire tu y as consenti ! Je te vois venir... Tu vas me dire : "Ah mais si tu crois que c'est facile ! Je ne peux pas faire autrement !" Et évidemment je vais te répondre : "Et pourquoi pas ? Qui t'en empêche ? Tu risques la guillotine ? La chaise électrique ?" Amer, tu rétorqueras que ma réponse est facile... sans voir combien la tienne est puérile...


Non non je n'y vais pas fort ! Tu es en train de me dire que tu donnes le pouvoir de te contrôler à un tiers (ou à une situation) et tu voudrais que j'en pense le plus grand bien ? Allons allons, je vais finir par t'offrir l'intégrale de Pokemon si tu ne fais pas l'effort de comprendre que LE POUVOIR EST EN TOI !

 

Diagnostic :

 

Que tu sois furax (l'abruti qui a reculé dans ton pare-chocs, les folkloriques élections présidentielles, une nouvelle loi à la con du gouverne-ment, etc...) ou triste comme un blobfish il est en ton pouvoir de faire PIVOTER le curseur de ton moral.

 

 

Deux modes de pensée s'offrent alors à toi :

 

- soit tu considères (comme la majorité des gens) que c'est l'évènement heureux qui est seul responsable de ton sourire... et là tu traques le moindre étourdissement proposé par la société de consommation ou tu te perds dans une addiction... bref tu oublies tes misères grâce à des subterfuges extérieurs,

- soit tu comprends que c'est parce que tu fais l'effort de sourire que viennent à toi les évènements heureux (loi de résonance) ... et là tu entends presque une musique céleste... ça y est, la voie de la Sagesse s'ouvre devant toi !

 

Tu veux mon avis ? Si tu es maître de ta vie (punaise mais réagis ! C'est TA vie, quoi ! ) tu ne te mets pas en mode "par défaut" (comme tous les Moldus), tu écoutes en toi et tu agis... car c'est ainsi que nait la magie (l'âme-agit). 😉

 

Et moi, je fais quoi pour rayonner ?

 

Attention mort d'un mythe : non, moi, Diane Rousseau, je ne suis pas née végétarienne, nimbée d'une auréole, avec un crayon en argent dans la main et un sourire extatique sur les lèvres ! J'ai été jugée à la mesure de mes jugements et me suis pris la monnaie de ma pièce ! Tout cela fut un terreau fertile pour développer ma Conscience et évoluer dans la meilleure voie possible pour moi (et je n'ai pas fini d'apprendre ! ).

En tant qu'artiste et thérapeute (je ne suis pas encore art-thérapeute mais j'officie souvent comme tel dans mes ateliers) ma sensibilité est exacerbée et j'entre en résonance avec de nombreuses autres sensibilités : celles des humains bien-sûr mais aussi celles des animaux et de notre planète Terre. Du coup je suis mal à l'aise dans une énergie qui ne convient pas à mon hyper-sensibilité alors j'ai appris à me créer une sorte d'imperméable énergétique sur lequel faire glisser les malheurs de Sophie et consorts. Car avoir de la compassion et guider l'autre ne veut pas dire porter son fardeau à sa place.

Comme toi, il y a des trucs qui m'énervent. Et quand ils se présentent j'analyse la situation et ma façon d'y répondre. La colère est saine et ne doit pas être refoulée mais évacuée puis transcendée. Il ne faut pas chercher à l'entretenir mais transmuter l'énergie qu'elle porte en quelques choses de bénéfique pour soi.

Exemple personnel : Je déteste plus que tout compta et paperasse et l'exercice peut parfois se transformer en véritable prise de tête. Alors plutôt que de nourrir ma colère je vais faire quelque chose que j'aime... comme chanter, pour remonter le curseur de mon "moralomètre". ("Libérééée, délivrééée"...) 😀

La positivité est une habitude à prendre. Notre cerveau fonctionne comme un ordinateur que l'on peut programmer et déprogrammer à force d'actions répétées.

 

Mes petites astuces au quotidien pour garder le moral au beau fixe :

 

  • Le karaoke : C'est mon violon d'Ingres ! Le chant allège la vie et augmente la joie ! Je chante depuis l'enfance (sans cours et sans aucune technique) et j'adore chanter à plusieurs en créant des harmonies vocales. J'ai un compte VIP sur l'application karaoke pour smartphones Sing. Si tu veux, tu peux écouter mes interprétations voire même me rejoindre pour chanter avec moi si toi aussi tu adores pousser la chansonnette. Le chant est ma thérapie. Et je dois t'avouer que quand j'étais gamine je rêvais d'être chanteuse de génériques de dessins animés... ^^

pensée du jour, citation, diane rousseau, esprit, régression

 

  • La méditation : Je médite cinq à six fois par semaine, de 10 à 45 minutes selon le temps dont je dispose. (Durant la méditation, 45 minutes sont comme 10 minutes car la notion de temps n'existe plus). Méditer permet de prendre du recul et de recharger nos batteries au quotidien.

 

  • Le fitness : Depuis bientôt un an, je pratique 1H30 d'abdo-fessiers par semaine (trois fois trente minutes) sur une application Smartphone en ligne (Fizz Up). Ce procédé me convient bien puisque je peux faire mon sport à 6H30 du matin. Je me suis sincèrement gainée et je peux te dire que quand tu sens la brulure abdominale tu fais le vide dans ta tête ! Par contre j'écoute mon corps et si je suis malade (migraine) je ne m'oblige à rien.

 

  • La danse contemporaine : Je n'ai jamais dansé de ma vie pourtant cette année j'ai décidé de tenter l'expérience. Les débuts ont été difficiles mais c'était sans compter sur ma ténacité de pitt-bull ! Et dans moins d'un mois : spectacle sous les projecteurs dans le magnifique théâtre de Fontainebleau !

 

  • La sophrologie : Testée en janvier, j'ai vite été conquise ! C'est comme-ci tu te soignais par la douceur et la bienveillance envers ton corps.

 

  • La cuisine créative : Il faut que ce soit amusant, végétal et réfléchi sinon ça me gonfle ! Rien de plus rasoir pour moi que faire des confitures...

 

Tout cela me procure au quotidien beaucoup d'énergie et un moral au beau fixe, ce qui m'est essentiel pour :

 

  • animer des ateliers pour enfants,
  • guider autrui et l'aider à panser ses plaies de l'esprit,
  • diffuser une bonne énergie dans mes peintures.

 

Et toi ? Que fais-tu pour avoir le coeur en fête ? Partage ci-dessous... je brûle de le savoir. 🙂

 

 

5 astuces pour un art végan

Le véganisme, vous connaissez ?

 

Voici la définition qu'en a donné la Vegan Society en 1979 : « Une philosophie et façon de vivre qui cherche à exclure – autant que faire se peut – toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s'habiller, ou pour tout autre but, et par extension, faire la promotion du développement et l'usage d’alternatives sans exploitation animale, pour le bénéfice des humains, des animaux et de l'environnement […] » (définition Wikipedia).

Parce que je suis végétalienne, que je travaille à devenir végane dans un pays comme la France (en retard sur pas mal de points et réfractaire à pas mal de choses ! ) je me suis évidemment posée l'inévitable question :

 

Comment lier mon art et mes valeurs et devenir végane dans ma peinture ?

 

Si vous vous intéressez au sujet, voici quelques pistes à suivre :

 

atelier_vegan_photo_1

 

1 - Faire de l'éthique une valeur de référence.

Un vrai artiste fait des merveilles avec un bout de charbon et du papier jauni ! Bon, tout le monde n'est pas Ernest Pignon-Ernest, je suis d'accord mais on peut tenter le coup pour savoir ce que nous valons sans le confortable luxe du pinceau en poils de martre ! Et puis admettez que remettre son talent sur la qualité du matériel que l'on utilise est un peu frustrant pour un artiste digne de ce nom ! Alors on fait un effort et on réfléchit aux alternatives.

 

2 - Ouvrir l'oeil sur la composition des produits.

C'est parfois ardu je vous l'accorde (notamment pour les composants des tubes de peinture). Pourtant en cherchant sur internet, on arrive à vite comprendre que la colle de peau de lapin est à éviter, que le noir d'os est constitué d'os de boeuf ou de porc calcinés, que certains papier Canson contiennent des colles animales, qu'il vaut mieux utiliser du gesso acrylique plutôt que du traditionnel, etc...

 

3 - Contacter les fabricants.

Si tous les artistes curieux et sensibilisés au bien-être animal contactaient en masse les fabricants pour connaître la composition de leur matériel, sans doute les industriels proposeraient-ils d'avantage de produits respectueux des animaux. Ainsi, comme je ne trouvais aucune information sur les peintures "Heavy Body" de Liquitex que j'utilise j'ai envoyé un e-mail au fabriquant. Voici ce qui m'a été répondu :

 

atelier_vegan_email_liquitex

 

Une réponse bateau (ô joyeux monde de Mickey ! ) sans aucun élément de preuve et avec laquelle je ne suis pas plus avancée. J'espère toutefois que ma question aura sensibilisé mon interlocuteur. Comme j'utilise aussi l'acrylique "Golden" je me suis également renseignée sur son sujet et j'ai été ravie de trouver un descriptif détaillé des produits contenant des composants animaux sur le net : http://www.goldenpaints.com/animalingredientsanimaltesting. Il y est également mentionné qu'aucun test sur produits finis n'est réalisé sur animaux... Et les produits de base ? Mystère ! Mais Golden a au moins le mérite de faire un effort d'information vis à vis du consommateur...

atelier_vegan_photo_2

 

4 - Boycotter les pinceaux en poils d'animaux !

Ne vous en déplaise : acheter un pinceau en poils de martre c'est contribuer au commerce de la fourrure ! Une vérité qui fait mal à entendre même pour moi, croyez-le bien... moi qui apprécie la nervosité des pinceaux en soies de porc !

A moins de se la jouer trappeur amérindien, genre je pose un piège pour choper l'écureuil petit gris, je tâne sa peau, je le mange, j'en fais un pinceau et une toque en fourrure et je remercie son esprit pour ses dons merveilleux... la fourrure de l'animal reste sur son dos ! Vous n'êtes pas Davy Crockett... et puis la fourrure en 2016 c'est carrément has been ! L'avenir est à l'éthique, à l'ouverture du coeur et de l'esprit et au respect de soi, de l'autre et des espèces avec lesquelles nous partageons le sol, l'air et la Vie !

Au jour d'aujourd'hui nous n'avons plus d'excuses pour ne pas nous tourner vers les pinceaux en poils synthétiques. Il en existe de très biens et leur qualité s'améliore avec les années. Voici mes préférés (liens directement pris sur le catalogue du Géant des Beaux Arts. C'est là que je fais mes courses 🙂 ) : Da Vinci Forte, Manet Elite, Leonard Black Ruby, Isabey Isacryl, voici pour ceux que j'ai testés et qui me conviennent mais la liste est heureusement plus longue.

 

5 - Avancer lentement mais sûrement.

Au début, on tâtonne, on teste, on a parfois des déceptions mais aussi de jolies victoires. Mieux vaut y allez doucement pour ne pas revenir en arrière. Et si vous avez fait beaucoup d'efforts sur bien des points mais que, vraiment, vous ne pouvez pas vous passer d'acheter ce nouveau pinceau en poils de martre et bien faites-le, personne ne vous jugera... le moment viendra où vous ne pourrez plus le voir ! C'est comme cela quand on porte nos valeurs dans le coeur. 

 

atelier_vegan_photo_L214

 

C’est la Saint-Valentin : aime-toi !

atelier_14.02.15_1Dans mon art, j'expérimente plusieurs moyens d'expression. J'ai bien compris que ma créativité ne tenait pas en place.

Alors que je bouillonne toujours à l'intérieur d'une effervescence caractéristique, l'extérieur est plutôt calme et tranquille. 

Je vous avoue toutefois aujourd'hui que je suis une personne très exigeante, scrupuleusement organisée, et qui aime avoir la pleine maîtrise d'une situation. Et croyez vous que je vais m'auto-flageller en ressassant : "Je suis trop comme ceci, ce n'est pas bien ?" Non. Je m'accepte comme je suis et je tourne le défaut (si on le voit ainsi) en ma faveur. 

Ainsi, mon côté très exigeante me permet de toujours vouloir donner le meilleur de moi dans chaque situation même si je passe le double de temps sur certaines actions. C'est un gage de sérieux et de qualité.

Sans mon sens inné de l'organisation je ne pourrais pas faire tout ce que je fais au quotidien, entre combiner les multiples tâches de mon métier d'artiste, m'occuper de ma famille et continuer d'évoluer sur mon chemin personnel et spirituel.

Quant à la pleine maîtrise, même si je me permets de lâcher la bride dans d'autres occasions et jouer avec le flux de la vie, garder le contrôle me permet d'être efficace en tant que travailleuse en solo ; ainsi, je sais où je vais et pourquoi j'y vais ! Un capitaine ne guide pas un navire à l'aveuglette ! 

atelier_14.02.15_3

 

Parce que c'est la Saint-Valentin aujourd'hui, je vous invite, vous aussi à regarder vos travers d'un autre point de vue afin qu'ils vous aident à avancer.

Prenez soin de vous avec respect et bienveillance. Je peux vous assurer, pour le voir très souvent tout autour de moi, que l'une des causes de beaucoup de souffrances dans notre société est le désamour de soi.

Belle Saint-Valentin à tous ! 

Be my Valentin_site

La peinture intuitive

Voici une petite réflexion sur la peinture intuitive ainsi que quelques conseils pour vous permettre de vous adonner à ses joies créatives.

Je m'excuse des petits soucis techniques en introduction avec ma webcam et du son un peu ronronnant de la vidéo. Maintenant que j'ai un pied pour mon APN il va me falloir un micro ! Mais bon, si on attend d'être au top pour faire quelque chose on peut attendre longtemps à ne rien faire ! Alors hop ! On y va ! 😉

 

Au sommaire de cette vidéo

  • Pourquoi la peinture intuitive trouve-t-elle un intérêt à notre époque ?
  • Est-elle une forme de thérapie ?
  • Mes conseils pour l'explorer.

 

Débloquez votre créativité

Je suis très heureuse de vous annoncer ma collaboration avec l'équipe du magazine "Plaisirs de peindre" au sein d'une nouvelle rubrique "psycho"

L'objectif de cette rubrique est de proposer des conseils et astuces, non pas sur le plan technique mais afin de développer le bien-être et l'éveil de l'artiste en soi. Un sujet qui me passionne et me tient à coeur !

Mon premier article parle de créativité. Un second est en cours de rédaction pour le prochain numéro et un troisième pour un hors-série.

Si l'idée vous plait n'hésitez pas à participer au projet en posant vos questions :

Vous pouvez aussi vous procurer ce numéro ici.